Alerte   OLIVIER :    Plus de 3.000 oliviers italiens seront prochainement abattus

octobre 18, 2015 Aucun commentaire »
Alerte   OLIVIER :    Plus de 3.000 oliviers italiens seront prochainement abattus

Rome, 5 octobre 2015 (AFP) – Un plan d’abattage de plus de 3.000 oliviers contaminés par la bactérie tueuse « xylella fastidiosa » et dont les champs sont situés entre Brindisi et Lecce (sud), a été lancé par les autorités italiennes, annoncent lundi les journaux.

Depuis plusieurs mois, la région des Pouilles, dans le talon de la Botte, tente de stopper la propagation de cette bactérie qui fait dépérir les végétaux auxquels elle s’attaque et contre laquelle aucun remède n’a encore été trouvé.

XYLEFA_22

Si la bactérie ne présente a priori aucun risque pour les êtres humains, elle est capable de tuer plus de 200 espèces végétales, notamment la vigne, le clémentinier et l’olivier, selon des experts en agronomie. Plusieurs cas de  xylella fastidiosia ont également été confirmés cet été dans le sud de la Corse.

L’Union européenne, devant l’ampleur du phénomène et pour éviter la contamination, notamment en Provence et en Espagne, préconise l’abattage des arbres touchés, soit au moins 10 % des quelque 11 millions d’oliviers parfois plus que centenaires des Pouilles, où la bactérie représente une catastrophe environnementale et économique.

Après plusieurs mois d’atermoiements administratifs et judiciaires, et alors que la récolte des olives doit débuter dans les semaines qui viennent, le commissaire spécialement délégué par le gouvernement italien dans les Pouilles, Giuseppe Silletti, a tranché vendredi en présentant un « plan d’urgence ». Depuis, des représentants du corps des gardes forestiers ont notifié aux oléiculteurs dont les arbres sont contaminés qu’ils avaient dix jours pour décider s’ils abattaient eux-mêmes leurs arbres ou s’ils avaient besoin d’aide. Giuseppe Silletti a précisé qu’avant tout abattage,                                       un traitement insecticide serait appliqué à chaque arbre.

Enfin, pour chaque olivier abattu, l’oléiculteur recevra une indemnité allant de 98 à 146 euros par arbre, allant jusqu’à un maximum de 15.000 euros par exploitation. « La situation est grave et nous avons besoin de l’aide de tous (…) et chaque jour nous enregistrons de nouveaux foyers », a déploré Giuseppe Silletti.

Cette information est diffusée  à titre de réflexion pour nos oleiculteurs  pour garantir l’avenir de nos oliveraies

Il est demandé une surveillance sur la commercialisation, le mouvement, le transport des plants particulièrement  ceux destinés à la plantation car  il a été vérifié que lors des transferts et des envois des plants ou de végétaux  sur de longues distances que les insectes porteurs de la bactérie  sont souvent de la partie.

Il est important de savoir que les plants et les végétaux peuvent être porteurs de la  bactérie sans présenter de symptômes de la maladie.

La bactérie Xylléla Fastidiosaa été identifiée dans la région des Pouilles dans le sud de l’Italie ou plus de 8000 hectares d’oliviers ont été touché.

Tenant compte de l’importance de l’infestation  , la Commission européenne a demandé à L’Autorité européenne de sécurité des aliments (l’EFSA)  de formuler un avis scientifique urgent dans lequel elle a été invitée à dresser une liste des plantes hôtes connues, à identifier les différentes voies par lesquelles les espèces végétales infectées et les insectes porteurs pourraient s’introduire  dans l’UE, et à identifier et évaluer les mesures préventives possibles.

 

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:

Relations Médias EFSA

Tél. +39 0521 036 149

E-mail: Press@efsa.europa.eu

EPPO Gallery. Symptoms of quick decline (complesso del disseccamento rapido dell’olivo) observed in Puglia (IT) on olive trees. Xylella fastidiosa, Phaeoacremonium spp., Phaemoniella spp., and Zeuzera pyrina have been found in association with this disease.

*Courtesy: Donato Boscia, Istituto di Virologia Vegetale del CNR, UOS, Bari (IT) – Franco Nigro, Dipartimento di Scienze del Suolo, della Pianta e degli Alimenti, Università degli Studi di Bari (IT) – Antonio Guario, Plant Protection Service, Regione Puglia (IT).


 

NB/Cet article reproduit une situation des oliveraies en Italie,en Provence et en Espagne.Il montre la gravité de la maladie sur les oliviers.

Donc c’est un repère pour les importateurs de plants d’olivier pour l’Algérie à partir de l’Europe et particulièrement de l’Italie et de l’Espagne.

Pour se prémunir  ou de réduire les effets de cette maladie,Il impératif de mettre en place des stations de quarantaine  aux frontières pour isoler et contrôler toute introduction de matériel végétal ou de plants d’une part et d’autre part de développer les centres de pré multiplication de matériel végétal sain et certifié.

M.Hadj Sahraoui Kamel

Articles liés

Les commentaires sont fermés.